Lancement d’une formation biodiversité à destination des élus locaux

L’Agence française pour la biodiversité, Régions de France et le RARE mutualisent leurs compétences au travers d’un partenariat

En France, comme partout dans le monde, la biodiversité va mal. La reconquête de la biodiversité est devenue une question cruciale. Conscients qu’il est indispensable de mobiliser les territoires et plus particulièrement les collectivités locales autour de cette reconquête de la biodiversité, l’Agence française pour la biodiversité, Régions de France et le Réseau des agences régionales de l’énergie et de l’environnement (RARE) signent aujourd’hui une convention confiant au RARE la mise en place d’une offre de formation destinée aux élus locaux. Cette offre de formation respecte l’identité et les besoins spécifiques de chaque territoire. Elle fait écho à l’action 76 du Plan biodiversité qui prévoit le déploiement d’un plan de formation à destination, entre autres, des élus.
Ce partenariat tripartite est destiné à s’élargir aux autres associations nationales d’élus locaux.
Proposer aux élus une offre de formation adaptée à leurs attentes et à leur territoire
La qualité de l’environnement et du bien-être arrive aujourd’hui très largement en tête des premières préoccupations de la population : il devient ainsi nécessaire pour les élus d’être en capacité de proposer à leurs concitoyens des projets de développement de leurs territoires engagés dans la transition écologique. Cette offre de formation dédiée aux enjeux liés à la biodiversité proposée aux élus par l’AFB, Régions de France et le RARE est une première étape essentielle pour répondre à cette attente.
Concrètement, cette offre de formation a pour objectif de :
– Sensibiliser les élus en leur offrant une meilleure compréhension des enjeux liés à la protection et à la reconquête de la biodiversité ;
– Les accompagner dans l’exercice de leur fonction d’élu (identification des freins, des leviers, des pistes et des actions innovantes) ;
– Promouvoir des modèles de développement de territoires engagés pour la biodiversité afin de faciliter le changement par l’exemple et l’expérimentation ;
– Proposer aux élus une boîte à outils, un guide des bonnes pratiques et valoriser leur implication.
Cette initiative faisait partie des trois priorités identifiées par le club des Agences régionales de biodiversité à son installation en mars dernier.
5 grands chantiers qui débutent dès maintenant
1/ Une communication active et large à travers les réseaux d’élus et de leurs partenaires ;
2/ Une phase de diagnostic permettant de recueillir une expression du besoin des élus locaux, et de dresser un état des lieux de l’existant ;
3/ la traduction des besoins identifiés dans une offre de formation dédiée aux élus locaux,